Historique et contexte

L'inventaire départemental des zones humides, piloté par le Conseil général et restitué en 2005, a permis de dresser un état des lieux cartographique des milieux humides, à l'échelle du département du Finistère. Cet inventaire est le résultat de l'assemblage de données de précision et de fiabilité différentes, mises à disposition par de nombreux partenaires. C'est pourquoi un système d'indices de confiance allant de 1 (précision faible) à 6 (précision forte) a été mis en place.

Conformément aux engagements pris par le Conseil général lors de la conférence départementale de l'eau de novembre 2002, l'étude a fait l'objet d'un porter à connaissance vers les collectivités, les maîtres d'ouvrages locaux. L'inventaire départemental restitué en 2005 ne prétend pas être exhaustif. C'est une base générale, préalable à la réalisation d'inventaires locaux plus précis, sur les territoires où les données sont peu fiables et/ou incomplètes

Extrait de l'inventaire départemental 2005

L'inventaire départemental 2005, résultat d'un investissement important et d'un travail partenarial remarquable, etait toutefois condamné à devenir obsolète à l'échelle de quelques années s'il n'était pas mis à jour et fiabilisé en continu. C'est pourquoi le Conseil général a souhaité impulser et promouvoir un inventaire permanent des zones humides (IPZH).

Dans le cadre de sa mission de service public pour le développement d'une gestion intégrée et durable des zones humides, le Forum des Marais Atlantiques, en partenariat avec le Conseil général du Finistère, expérimente donc la conception de cet outil de connaissance des zones humides à destination des acteurs locaux.

 Fonctionnement de l'IPZH29

L'inventaire des zones humides a pour vocation d'être un outil de connaissance et d'aide à la décision pour :

L'Inventaire Permanent des Zones Humides sur le département du Finistère a pour objectifs de centraliser, organiser, actualiser et diffuser en permanence les données sur les zones humides à l'échelle départementale, dans l'état où elles sont produites par les acteurs locaux.

zoom

La centralisation des données

Les données sont produites par les acteurs locaux sur leur territoire de compétence. Le Forum des Marais Atlantiques assure un suivi des inventaires réalisés sur ces différents territoires du Finistère et centralise les données produites. Une convention tripartite (fournisseur des données, FMA, Conseil général) de mise à disposition des données est mise en place pour l'intégration des inventaires locaux à l'IPZH29.

L'intégration des données à l'IPZH

L'intégration des inventaires passe par une analyse de la méthodologie employée pour la réalisation des inventaires (procédure de concertation, qualité géométrique, rendu de l'étude et organisation des données). Cette analyse réalisée par la CAMA est synthétisée dans une fiche-bilan qui est présentée au groupe départemental sur les zones humides ( télécharger la fiche-bilan).
Les données associées à chaque emprise géographique sont analysées, et les possibilités d'intégration dans la base de données de l'IPZH sont examinées. L'objectif étant de limiter au maximum toute perte d'information.

A terme, les inventaires produits localement sont compilés à l'échelle du département. Une cartographie générale est produite et une base de données regroupe les informations associées à chaque entité de zone humide. La source et l'origine des données sont conservées.

La diffusion de l'IPZH

La consultation de l'IPZH est possible selon deux modalités (accéder à la cartographie) :

Le suivi de l'IPZH

Le groupe départemental sur les zones humides a notamment pour rôle d'évaluer le développement de l'IPZH, de proposer des évolutions, de suivre dans le temps le projet et d'apporter des connaissances scientifiques, techniques et réglementaires. Il se réunit aux grandes étapes de développement de l'outil.